Heeey mais salut ! Comment vous allez ? Vous avez passé de bonnes fêtes ? Nous oui, et on s’est bien reposé parce qu’on avait besoin de faire un break. Surtout qu’entre une partie de la rédaction absente plusieurs mois, des ordinateurs qui explosent et les vacances, on a un peu eu la tête ailleurs. Mais qu’à cela ne tienne, nous voici de retour, tout comme Nintendo qui vient à l’instant de présenter plusieurs annonces, toutes prévues en 2018. 

Commençons par dire que toutes les annonces ou presque sont des portages d’anciens jeux. Comme ça, pas de surprise à la lecture, Nintendo ayant décidé d’amener sur la Switch ses jeux phares. Le premier à débarquer est ainsi un jeu DS, The World Ends with You Remixed, 10 ans après sa sortie originale tandis que de nouveaux Pokémons font leur apparition dans Pokkén Tournament DX grâce à deux DLC.

Kirby Star Allies se dote lui-aussi de nouvelles habilités. L’occasion de jouer aux peintres et de s’associer à des alliés (jusqu’à 4 en coop) afin de profiter de différentes capacités des personnages et ainsi se créer de nouveaux chemins. Sortie prévue le 16 mars prochain.

Après être sorti sur 3DS et WiiU, voilà qu’Hyrule Warriors s’apprête à débarquer sur Switch ce printemps. Tous les contenus des deux plateformes précédentes se trouveront dans ce portage « definitive edition », avec une version deux joueurs pour coller encore plus de baffes en coopération. Quelques aspects cosmétiques venus de Zelda: Breath of the Wild complètent le tout pour juste donner envie aux fans de refaire ce titre.

Si Federer et Wawrinka se remettent gentiment à taper des balles, Mario n’est pas en reste puisque Nintendo a annoncé Mario Tennis. Un mode histoire fait également son apparition avec des missions et des batailles de boss. Préparez-vous à taper des aces en printemps.

YS VIII: Lacrimosa of Dana  fait également son apparition sur Switch. Ce jeu de rôle japonais était initialement sorti sur PS4, PSVita et PC et s’annonce comme un des gros titres de l’été. Super Mario Odyssey n’est lui-aussi pas en reste puisqu’une mise-à-jour gratuite propose aux joueurs d’expérimenter un nouveau mode en ligne bien nommé « La Chasse aux ballons de Luigi » dont le principe consiste à… chasser des ballons. Le premier mode est simple et exige du joueur de cacher un ballon tandis que le deuxième inverse ce principe. De nouvelles tenues font également leur apparition. Le tout est prévu pour février.

On passe rapidement sur SNK Heroines: tag team frenzy, un jeu de combat 2vs2 pas particulièrement marquant, qui sortira cet été sur Switch, pour mieux détailler les nouveaux personnages de Mario + Rabbids: Kingdom Battle avec la présence de Donkey Kong. Ce dernier est d’ailleurs au centre d’un nouveau portage de Donkey Kong Country: Tropical Freeze. De quoi (re)découvrir ce titre marquant et ainsi que les nouveautés mises en place. Sortie prévue pour le 4 mai.

Alors que Payday 2 avait déjà été annoncé, Nintendo décide de le réannoncer, histoire d’être bien certain que tout le monde a compris. La date de sortie, déjà annoncé aussi, reste la même: celle du 23 février 2018. Par contre, le jeu qui nous apparaît comme le plus enchanteur et intéressant, Fe, s’offre un bien joli trailer et quelques phases de gameplay à découvrir avant le 16 février, date de sortie sur Switch.

On avait pas encore eu de jeu 8-bits ? Celeste vient corriger tout cela. La patte graphique rappellera aux amateurs du genre le génial Towerfall. Ça tombe bien parce que Matt Thorson est l’homme derrière Celeste. Ce nouveau platformer hardcore viendra garnir toutes les bonnes Switch d’ici le 25 janvier.

On termine avec la grosse annonce de ce Nintendo Direct Mini en nommant l’un des jeux les plus complexes de ces dernières années: Dark Souls. Débarquant comme un chevalier prêt à en découdre sur Switch (et PS4, X1 et PC), Dark Souls Remastered vous fera mourir à la chaîne dès le 25 mai prochain. De quoi aiguiser son épée et se préparer pour cet été.

Au final, ce Nintendo Direct Mini propose quelques bonnes annonces pour cette année 2018 mais se focalise plus sur des adaptations de titres déjà sortis sur plusieurs plateformes différentes. Pas de quoi fanfaronner même s’il y a de quoi s’en mettre sous la dent.