Hey, vous avez vu ? Il y a un certain Minecraft Dungeons qui est sorti. Vous le saviez ? On l’avait oublié en regardant le calendrier des sorties du printemps 2020. Il faut dire que d’autres jeux auraient dû nous occuper en cette période mais les nombreux reports l’auront ramené sur le devant de la scène. Co-développé par Mojang Studios et Double Eleven, Minecraft Dungeons propose une aventure seul ou jusqu’à quatre joueurs dans l’univers de Minecraft. Jusque-là, rien de complètement dingue, n’est-ce pas ?

Taillé comme un hack’n’slash façon Diablo 3 mais avec énormément moins de substance, Minecraft Dungeons propose aux joueurs une aventure de base d’environ cinq heures qui ne devrait poser aucune difficulté aux curieux solitaires. Séparée en plusieurs missions, l’aventure se veut aussi accessible que possible et aussi rapide que nécessaire. Il va falloir sauver son village du méchant Archi-Illageois et lui péter gentiment la tronche. Classique mais efficace. Si le scénario passe à la trappe très rapidement (trop peut-être, tant l’univers de Minecraft pouvait être exploité de manière bien plus intéressante), le niveau de production de Minecraft Dungeons varie entre le très bon et le très médiocre. Globalement, et pour son prix (environ 20.-), on ne peut pas trop lui reprocher grand chose mais honnêtement, il y a tout de même quelques problèmes qui tachent ces cubes d’habitudes si immaculés.

L’aventure débute par la sélection purement esthétique de son personnage avant d’être transporté dans le feu de l’action avec une épée et un arc. Les cartes sont généralement assez grandes pour qu’on ait envie de les explorer mais le jeu a décidé que ça ne servait à rien de faire cela. Préparez-vous donc à vous retrouver dans des culs-de-sac sans qu’il n’y ait rien en dehors d’une horde d’ennemis qui… attendent qu’on passe par hasard du coup. Oh, une fois ou deux vous tomberez sur un petit trésor mais la récompense ne vaut jamais l’effort de l’exploration, alors il est préférable de juste suivre la petite boussole qui indique le chemin afin d’arriver au bout, ce qui va à l’encontre même du level design taillé pour l’exploration. Bref, on ne comprend toujours pas pourquoi les développeurs n’ont tout simplement pas fait un couloir puisqu’il ne sert strictement à rien d’aller voir un peu ailleurs. Ce petit goût d’inachevé perdure tout au long de l’aventure. On aurait aimé découvrir des secrets, pousser des blocs ou lancer des explosifs et ouvrir des chemins, utiliser des objets qui interagissent avec l’environnement, jouer sur les perspectives etc. Mais non, il faudra se contenter d’un jeu très linéaire à ce niveau-là.

Minecraft Dungeons ne propose pas de classes a priori mais il est possible de définir son style de jeu selon l’équipement trouvé. Une armure de voleur et des dagues boostées avec un champignon de vitesse auront une utilité efficace tandis qu’une armure de chasseur avec un marteau ne bénéficiera pas totalement des avantages de chaque pièce. Par-dessus cela, les armes, armures et arcs/arbalètes peuvent être enchantées. Elles disposent de trois places d’enchantement qui, elles-mêmes, ont trois enchantements disponibles la plupart du temps. Il faut donc choisir un enchantement pour la place une et un second pour la place deux etc. Ce système permet de créer quelques combo sympathiques mais dans les faits, les enchantements offrent souvent un peu plus de dégâts ou un peu plus d’armure. Trois objets/sorts peuvent également être utilisés. Il est ainsi possible de faire appel à un lama ou un loup pour nous aider dans notre combat, de repousser les ennemis, de les ralentir ou de booster sa vitesse. Ces sorts sont plutôt efficaces contre certains ennemis ou boss et il sera nécessaire de les utiliser à bon escient pour se sortir de situations périlleuses. En coopération, la difficulté croît largement, rendant Minecraft Dungeons bien plus corsé qu’auparavant. Il va donc falloir jouer sur les combo des équipements et des sorts pour terminer les missions.

En dehors des missions, un hub permet d’acheter de l’équipement ou des sorts de manière aléatoire contre quelques rubis glanés par-ci, par-là. Ce système pousse le joueur à tester des équipements qu’il n’utiliserait pas autrement puisque ces derniers sont souvent un peu plus puissants que ceux trouvés en mission. Et en coopération, il va en falloir un de bon équipement parce que les ennemis ne vous feront aucun cadeau. Nous avons traversé Minecraft Dungeons avec Gary et il est intéressant de noter que la production de Mojang et de Double Eleven est plutôt agréable en coopération et très décevante en solo. On galère bien plus à deux, on peut s’aider, et les ennemis deviennent plus coriaces. En cas de difficulté, une potion de soin peut être utilisée mais comme tous les sorts, elle dispose d’un cooldown d’environ une minute, ce qui peut rapidement devenir problématique lorsqu’on affronte des boss. Minecraft Dungeons dispose également d’un système de rejouabilité qui s’avère basé sur la difficulté et quelques zones secrètes à découvrir. Mais de là à en arriver à ce stade, il y a de fortes chances qu’une lassitude s’installe rapidement tant on risque de traverser plusieurs dizaines de fois les mêmes zones.

Minecraft Dungeons vaut son prix et il n’y a pas grand chose à attendre de plus de lui. Ceci dit, on aurait sans doute aimé le voir un peu plus complet, doté d’un scénario plus étoffé, d’un système de loot plus complet et de missions plus intéressantes, le tout enrobé par des mécaniques liées à Minecraft (destruction de cubes etc). Il n’en reste pas moins un hack’n’slash/aventure sympathique en coopération et qui devrait vous amuser quelques heures avant de découvrir qu’il n’a malheureusement pas plus à offrir.