Au départ, il y a l’idée. Puis sa concrétisation. Et si [insérer divinité de votre choix ici] le veut, la réalisation est à la hauteur de l’imagination initiale. La Pologne devient depuis quelques années un véritable berceau à idées en matière de jeux vidéo. Les exemples de The Riftbreaker et Crossroads Inn, nous montrent les étapes intermédiaires, lorsque le doute plane toujours et qu’on ne peut pas encore certifier qu’un jeu est bon.

We should buy a bar!! On en a tous rêvé, n’est-ce pas? Avoir son propre établissement, amener de la joie dans la vie des gens, servir moult breuvages et virer des poivrots un peu lourds. Crossroads Inn propose de vous faire la main, avant de griller votre deuxième pilier dans un projet inconsidéré. Qui plus est, ce jeu polonais ajoute une couche de RPG des plus sympathique dans sa démarche.

Gérer la taverne, l’aménager, engager du personnel, trouver des fournisseurs, tenir compte du contentement des clients, etc. sont les tâches qui vous y attendent. Après un kickstarter bien atteint, l’équipe derrière le jeu a néanmoins encore du boulot avant de pouvoir le sortir.

J’ai eu l’occasion d’y jouer pendant pratiquement quarante-cinq minutes et ça m’a permis de me faire un avis sur l’état actuel du projet. Le titre regorge de bonnes idées et le fait de devoir accomplir des quêtes (comme par exemple, choisir chez qui se fournir en vin, avec comme conséquence de se mettre une famille de nobles à dos), ajoute de quoi maintenir un intérêt éveillé. Les mécaniques de pure gestion sont efficaces et laissent le champ libre à de nombreuses possibilités.

On peut également opter pour un mode « bac à sable », où il est simplement question de gérer la taverne. La vidéo ci-dessous en montre les rouages.

En revanche, si le ton est plutôt léger, le tout est encore un peu austère, notamment dû à une interface assez peu intuitive. J’ai mis, en effet, des plombes à trouver comment donner des instructions à mes employées et la serveuse persistait à vouloir ranger ma cave (vide) en passant à côté des clients, qui la hélaient pourtant avec véhémence.

Un titre à suivre, indéniablement, qui pourrait représenter une excellente surprise. Et je dis pas ça parce que l’éditeur Klabater m’a donné un sac contenant une bière en guise de goodies. En même temps, ça reste dans le thème.

Sortie prévue pour la fin de l’année.