Sans retirer toute la magie de la Gamescom aux lecteurs, il y coexiste deux univers: celui guindé des journalistes et celui transpirant des visiteurs. Autant dire que lorsque nous voyons que nous devons quitter le confort de la climatisation pour la transpiration adolescente, ce n’est pas la joie qui nous habite de prime abord. Et pourtant, avec mon compère du jour, nous avons eu une bonne surprise dans une des halles publiques.

En rencontrant les deux gars de Megagon Industries pour leur petit jeu indépendant Lonely Mountains: Downhill, nous avons connu le bonheur de la première fois. La première fois pour eux, apparemment, de devoir présenter leur jeu à deux journalistes en anglais. Chancelant, l’exposé s’est rapidement mué en partie de rigolade et en anecdotes en tout genre. Le jeu? Il est simple mais très sympa. Le but? Descendre une montagne sur son vélo en profitant des raccourcis et éviter – ou profiter – des obstacles pour aller le plus vite possible.

Quatre touches suffisent, une pour pédaler, une pour sprinter, une pour freiner et le stick pour se déplacer. Le reste n’appartient qu’à vous pour battre vos meilleurs temps. Lonely Mountains est également simpliste dans les graphismes, mais cela se prête parfaitement à l’univers.

C’est une bonne surprise. Ce d’autant plus que la mouture comprendra 45 pistes par niveau, et il y en aura quatre. Je vous le donne en mille: 180 circuits au total, de quoi s’amuser. Il faudra par contre prendre son temps pour explorer chaque endroit. L’aspect « die and retry » est très présent, même si les développeurs sont persuadés qu’il est possible de finir les parcours en version facile. Ce n’est pas ce que nous avons expérimenté.

Lonely Mountains: Downhill est une des bonnes pioches de la scène indépendante de cette Gamescom. Disponible l’année prochaine, ce jeu allemand sera parfait pour les plus pinailleurs d’entre vous. Ceux qui aiment trouver la trajectoire parfaite pour toujours arriver le plus vite en bas. A vos guidons! Sur PC d’abord et les consoles suivront en 2019.