Je placerais les fans de Fallout dans deux catégories. Ceux qu’aimeraient que Fallout 4 soit simplement Fallout 3 mais avec un moteur graphique mis à jour et ceux qu’espèrent que ce même jeu sera une révolution. La vidéo dévoilée à la Gamescom n’a plu à aucun des ces deux groupes.

Bien que « Skyrim with guns » ne soit pas une description erronée de la série post-apocalyptique de Bethesda, Fallout c’est bien plus que ça: des quêtes en plusieurs parties qui modifient le monde dans lequel on évolue; un profond système de conversation basé sur les statistiques de son personnage; un humour hilarant et décalé qui n’est que rendu plus jouissif par l’atmosphère absolument lugubre du jeu; l’exploration d’un monde parti en cacahuète avant même que l’apocalypse n’arrive; et bien sûr la musique complètement incompatibles avec nos actes infâmes. Notez comme je n’ai pas parlé de combats dans la liste ci-dessus. C’est parce que j’aime Fallout malgré ses combats. Mais Bethesda ne semble pas l’avoir compris.

splat

Bref. Mon charisme élevé m’a permis de convaincre un irradié de chez semperludo.com de me donner son pass VIP pour la présentation Fallout 4. Je me suis donc rendu au booth Bethesda par la porte arrière. Une rapide discussion avec le garde m’a permis d’échanger mon pass contre mon passage. Fier d’avoir pu éviter d’attendre dans une file interminable, je me suis apprêté à assister à une vidéo de mon jeu le plus attendu de l’année. Je suis reparti déçu, et je n’ai looté qu’un auto-collant: ils n’avaient plus de t-shirts.

Malgré la langue peu familière du présentateur, j’ai pu comprendre que la vidéo était une suite de clips tirés d’un playthrough de «Todd Howard lui-même ». 15 minutes de clips qui ne semblaient couper que très peu (les temps de chargement?), 15 minutes où on regardait un joueur détruire des hordes d’ennemis et n’utiliser le VATS – la couche stratégique des combats de Fallout – qu’une poignée de fois. Juste au cas où on commençait à se lasser de l’action, l’atout qui fait exploser les ennemis à leur mort a été activé au milieu de la démo, parce que c’est tellement plus cool quand ça fait « SPLAT » en même temps que « BOOM ». Rien y fait, Je veux de l’aventure et de l’exploration! On a tout de même eu droit à un crochetage de serrure et un hackage de terminal, qui ont rapidement été contrebalancés par des frères de la confrérie d’acier arrivés en hélicoptère, un crash de ce dernier et trois tirs de mini-nuke sur un béhémoth super-mutant. Navrant.

Alors peut-être que c’était l’intention; montrer que les combats sont dynamiques maintenant, que les fans de shooters peuvent aussi profiter du monde délabré de Fallout. N’empêche qu’il m’en reste un goût amer dans la bouche. La quantité d’action dans la démo est justifiable par une stratégie marketing qui cherche à élargir son public, mais le fait que la mission montrée existe et qu’elle n’est clairement pas une mission majeur est inquiétant. Faut-il s’attendre à ce qu’il y en ait beaucoup dans le genre? Tout le monde est d’accord, les combats dans Fallout sont mauvais, mais la license reste l’une des plus appréciées des joueurs. C’est un peu décevant de voir que la relève est fière de corriger ses anciennes erreurs plutôt que de capitaliser sur ce qui faisait de ses prédécesseurs de bons jeux.

Au final, je suis ressorti déçu d’une présentation dont je me réjouissais pourtant. Et malgré cette déception, je suis toujours tenté par ce jeu. Je ne veux pas croire que Bethesda Softworks fait un jeu d’action, il n’en ont jamais fait jusqu’à présent, et aiment trop l’exploration et l’aventure pour commencer maintenant. Hein? Heinnn?