Il reste toujours une dernière conférence, enfin, un dernier Direct avec Nintendo. Quelques minutes pour annoncer le futur de la firme nippone avec, cette année, de nombreuses attentes quant au catalogue encore pauvre de la Switch. La dernière console de Nintendo a été au centre de cet événement sans que ce Direct ne réussisse à nous emballer (contrairement au reste du monde entier apparemment).

Commençons par évacuer l’impossible avec une annonce qui a cristallisé les réseaux sociaux mais qui nous laisse extrêmement dubatif. Metroid Prime 4 est en développement, on en a eu la confirmation à travers… une simple image statique. Aucune trace de vidéo, de gameplay, ni d’image du jeu et même pas le nom du studio en charge. Historiquement, cette série est développée par Retro Studios, mais vu qu’ils ne font plus rien depuis 2013, et qu’ils ne sont même pas cités pour cette annonce, il est légitime de penser qu’ils ne seront pas derrière Metroid Prime 4. C’est tout ce qu’on pouvait dire de ce jeu, qui n’en est pas un encore.

Autre annonce qui n’en est pas une, celle de trois jeux Pokémon. Voilà, on vous laisse avec ça puisqu’on n’en sait pas plus. Ce qu’on sait par contre, c’est qu’un nouveau Kirby est dans les tuyaux. Un retour aux sources sur Switch qui permettra à tout le monde de mettre la main sur cette étrange glouton rose.

Dans le même genre, Nintendo a annoncé le retour de Yoshi. Exit la laine, place à des décors en papier en presque 2D. Une attention particulière a été faite à la direction artistique et ce qu’on peut en dire, c’est que c’est super mignon. Et c’est tout.

Fire Emblem Warriors, viendra sans doute réjouir les amateurs de la série. Ce spin-off mettra de coté ses aspirations tactiques au profit d’idéologies plus bourrines et devrait voir le jour cet automne sur Switch. L’autre gros jeu adapté au public nippon n’est autre que Xenoblade Chronicles II. Une série marquante pour sa longue durée de vie et son gigantisme qu’on retrouvera en fin d’année également sur Switch.

Des DLC en veux-tu, en voilà pour Zelda: Breath of the Wild ont été dévoilés tandis que Skyrim (encore lui) s’est une nouvelle fois montré sur Switch. Mais le clou de ce bien maigre spectacle a été la présence inéluctable de Mario Odyssey. Toujours prévu pour octobre de cette année sur Switch, Mario Odyssey s’est longuement dévoilé à travers un trailer ainsi qu’une séquence de gameplay très mal jouée post-Nintendo Direct. On vous laisse vous faire votre propre avis dessus mais nous, on a finalement bien aimé et on l’attend impatiemment. Au final, Nintendo s’en sort avec les honneurs sans réellement être allé puisé dans ses réserves. Pas de quoi fanfaronner non plus.