La traditionnelle messe du jeu vidéo a débuté hier avec Electronic Arts et sa traditionnelle conférence. Peu de gameplay, quelques annonces mais une bien longue conférence marquée surtout par la désastreuse prestation des animateurs et intervenants.

Outre la pléthore de jeux de sport et un nouveau FIFA18 encore plus FIFA qu’auparavant avec la présence de Ronaldo, effigie de la nouvelle jaquette, l’éditeur américain s’est surtout distingué par quelques courtes séquences de gameplay. On retiendra notamment cet extrait du prochain Need for Speed: Payback qui s’inspire librement de Burnout. Des jolis canyons dans lesquels on va pouvoir faire vroom vroom et boum boum.

La grande surprise de cette conférence est venue des développeurs de Brothers: a tale of two sons. Ces derniers ont annoncé un nouveau jeu uniquement en coopération et en écran splitté. A Way Out a tout de suite séduit par sa proposition de mettre au cœur des mécaniques de jeu la coopération entre deux joueurs. L’idée consiste à s’échapper d’une prison tout en collaborant avec l’autre joueur. Un jeu qu’il faudra suivre avec intérêt tant il a fait parler de lui après la conférence.

Après cette étonnante séquence, Bioware en a profité pour teaser sa prochaine licence, Anthem. Une courte vidéo qui ne nous apprend pas grand chose sur ce nouveau titre de science fiction. Plus d’informations et de gameplay seront distillés durant la conférence Microsoft ce dimanche à 23h.

Pour terminer en beauté et tenter de garder éveillé les journalistes présents, EA s’est attaqué à Star Wars: Battlefront 2. Une nouvelle vidéo présentait la bataille de Theed entre les Clones et les Droïdes de la Fédération du Commerce. Une mise en scène spectaculaire qui nous laisse toujours béat face à la qualité graphique du titre. Mais outre cet aspect esthétique, Battlefront 2 aura la lourde tâche de reconquérir le coeur des joueurs, bafoués après un épisode relativement ennuyant. Pour réussir cela, DICE a décidé de sortir l’artillerie lourde en proposant trois fois plus de contenu que son prédécesseur, tous les héros de tous les films et un système de classe basé sur des points à récolter durant les batailles. De quoi voir un peu plus de stratégie à un jeu qui en manquait cruellement. On garde un oeil dessus parce que c’est Star Wars mais c’est tout.