Après sa folle conférence de l’année passée, que pouvait bien faire Sony pour encore impressionner? Et bien il se trouve qu’ils en avaient encore sous le pied.

La conférence s’est ouverte sur une phase de gameplay du nouveau God of War, simplement intitulé « God of War« , malgré le fait que ce ne soit pas un reboot. Le jeu suit les événements de God of War 3, mais cette fois notre demi-dieu sera parmi les divinités et créatures de la mythologie scandinave. On ne sait pas exactement combien de temps s’est écoulé depuis le dernier opus, mais Kratos a eu le temps de vieillir et de se faire pousser une jolie barbe; ceci se ressent dans le gameplay où le héros aux problèmes de self-control semble bien moins invincible que dans les volets précédents. Qui aurait cru qu’un jour le plus gros adversaire de Kratos serait sa rage qu’il doit contenir pour pouvoir élever un enfant? Pas nous.

Alors que Bend nous avait habitué à des jeux sur Vita, ils se lancent cette fois dans un projet pour PS4, et le résultat est pour le moins impressionnant. Il est encore difficile de se prononcer sur Days Gone puisque le trailer et le gameplay dégagent des vibes très différentes; l’un Last of Us, l’autre Dead Rising, les deux en bien.

Apparement la seule exclu que Sony nous réserve pour cette fin année, et c’en est une grosse, reste The Last Guardian. Ça ressemble encore un peu à de la PS3 par moment, mais après tout ce temps, on veut bien sacrifier un peu de graphisme pour enfin y jouer.

Juste quand vous pensiez avoir vu assez de toundra, on vous en balance encore. C’est la 3ème démo du « RPG open-world » Horizon Zero Dawn que l’on nous montre et cette fois encore, c’est une vidéo de combat. Le monde y est magnifique et l’action est impressionnante, mais on aimerait gentiment savoir ce que ce RPG a d’autre à nous proposer.

Je suis toujours un peu suspicieux avec les jeux de David Cage; leur écriture laisse toujours à désirer et les choix proposés ne semblent pas toujours avoir un impact assez conséquent sur l’histoire. Ceci dit, ce trailer de Detroit: Become Human qui montre toutes les débouchées possibles à une seule et unique scène semble prendre la bonne direction.

Silent Hills a été annulé et P.T. a été retiré du PSN, laissant une ribambelle de joueurs sur leur faim. Capcom a donc profité de ce vide dans le marché pour placer sa licence de survival horreur. Le nouvel épisode se nomme Resident Evil 7 biohazard ici et Biohazard 7 Resident Evil au Japon; ridicule! (on aime). Capcom voulait tellement s’assurer de capturer l’audience de Silent Hills qu’ils ont suivi la stratégie pas à pas. Une démo de Resident Evil 7 est donc disponible dès à présent sur le PSN.

Ensuite le moment VR est arrivé et ce fut assez honteux, au moins ça n’a pas été trop long. Sony, conscient que la VR ne se montre pas sous son meilleur jour sur scène a décidé de présenter 4 « jeux » VR en montrant un minimum de gameplay. On a eu droit à deux teasers qui ne dévoilent rien sur Batman Arkham VR et Star Wars Battlefront VR et un ridicule trailer de Final Fantasy XV VR. Heureusement, il y a eu une vidéo de Farpoint qui rattrape un peu le tout, mais les FPS en VR c’est pas non plus la gloire. Au final, on dirait que Sony n’a pas envie de vendre sa PS VR.

Alors que la popularité de Call of Duty est à son plus bas, Activision nous offre une séquence de gameplay qui est simplement géniale. Je n’aurais jamais pensé ressortir de cet E3 plus excité par Call of Duty Infinite Warfare que par Battlefield 1 et Titanfall 2.

Bien sûr, nous n’allions pas quitter cette conférence sans que Sony nous rappelle qu’ils ont Kojima dans la poche. Le maître lui-même est monté sur scène pour présenter son trailer de Death Stranding qui met en scène Norman Reedus. Ce trailer est un rappel, rien de plus, impossible d’en tirer des informations.

Alors que les rumeurs semblaient placer un jeu Spiderman de Sucker Punch (qui n’a pas été présent), c’est au final Insomniac qui va s’en charger. Au vu du trailer et des dernières oeuvre du studio, ce titre risque bien d’en étonner plus d’un.

En bon leader de marché, Sony s’est contenté, cette année, de nous fournir en divertissement sans forcément prendre de risques. Ne vous méprenez pas, la conférence était de qualité et remplie de jeux pour lesquels je vous conseille de vous réjouir, elle manquait simplement de vision globale. Qu’arrive-t-il à la Vita? Où en est le PS Now? Qu’arrivera-t-il à tous ces jeux à l’arrivée de la nouvelle console? Toutes ces questions attendront un autre jour, parce qu’aujourd’hui c’est trailer.