Les deux casques HTC et Oculus étant sortis, nous vous proposons un petit dossier afin de faire un premier pointage sur les livraisons ainsi que quelques petits tests effectués par nos soins à l’aide d’un Oculus Rift DK2. On espère également vous proposer assez vite un test étoffé du HTC Vive et sa panoplie d’applications, dont le configurateur de cuisine IKEA.

152728-152725-vr

Depuis deux semaines, Oculus et HTC ont commencé la livraison de leur précieux casques après avoir tous deux proposés des produits issus du développement sur le marché. C’est donc fin mars et début avril que les paquets ont trouvé preneur, non sans problèmes, autant d’un côté comme de l’autre. Alors qu’Oculus a repoussé ses livraisons d’une bonne semaine et décidé de rembourser les frais d’envoi, HTC a avancé les expéditions, bien qu’une bonne partie des paiements se soit vue refusée. Le tout rentre néanmoins gentiment dans l’ordre et la VR se déploie partout, à l’image d’un Oculus Store et d’un Steam enrichis de nouveaux titres. N’ayant encore aucun des derniers casques, la suite de l’article portera sur l’Oculus store et quelques-uns de ses titres. En effet, le DK2 a encore de beaux jours devant lui puisque sa compatibilité est assurée jusqu’à la fin de l’année. Une bonne chose pour ceux qui trouvent le prix du CV1 excessif ou qui l’ont commandé trop tard et vont devoir attendre le milieu de l’été pour recevoir leur nouveau modèle.

Oculus Home

Fini les “runtimes” dans les différentes versions (la dernière était la 0.8) et bonjour l’Oculus Home qui passe le soft directement en 1.3. On a devant nous une interface très simple sur PC, très épurée avec les jeux affichés dans des cases ainsi que l’accès aux différentes options. Le programme s’affiche complètement différemment à l’intérieur du casque. L’utilisateur se retrouve au milieu d’un immense salon avec une grande baie vitrée et un petit feu de cheminée qui crépite. Devant nous se trouve l’Oculus Store de manière ergonomique et pensé pour être utilisé avec nos yeux, la touche de confirmation se passant via la manette. Le contenu est assez restreint, on retrouve les titres annoncés tels que ADR1FT, EVE Valkyrie, et les anciens comme Project Cars ou Elite Dangerous. Lucky’s Tale qui fait partie du line up est disponible gratuitement ainsi que plusieurs démos techniques. Steam et Oculus ayant la plupart des jeux en commun, les éditeurs offriront des clés pour l’oculus store si vos titres sont déjà achetés sur la plateforme Steam. C’est certes un peu brouillon surtout qu’une fois votre Steam VR lancé, la plateforme Oculus Home se lance nativement aussi. De quoi rendre le tout un brin désordonné. Heureusement, dans tous les cas, les jeux fonctionnent et c’est certainement le plus important.

gdcblog4

Elite Dangerous & Project Cars

Nos deux fidèles titres qui nous accompagnent depuis plus d’un an en réalité virtuelle obtiennent un support officiel. Rien de spectaculaire pour ceux qui ont l’habitude des deux jeux, les options se dotent enfin de plusieurs configurations faites pour la VR. L’optimisation est enfin au rendez-vous, les deux titres gagnent en fluidité et en réalisme. La vision du DK2 est un peu plus lisse mais les pixels collés à nos yeux sont toujours aussi présents.

HTC02

Lucky’s Tale

Gratuit est plutôt joli, le jeu est une vilaine copie de Mario 64 en VR. De la plateforme pure et simple, de la collecte de pièces et de l’écrasement d’ennemis. Aucune originalité ici en dehors de la VR, qui elle non plus n’ajoute rien au gameplay. On ressent bien l’effet de profondeur des tableaux, on s’amuse à jouer avec notre personnage qui nous suit du regard dès qu’on se déplace autour de lui, mais à aucun moment le casque nous donne une réelle sensation de nouveauté. Ce qui me réconforte dans ce que j’ai toujours pensé de la VR, c’est qu’il faut des titres à la première personne ! Malgré le peu d’originalité et l’inutilité d’y jouer au casque, le titre reste néanmoins gratuit, ce qui n’est pas négligeable.

Screenshot_03-1200x675

ADR1FT

Après avoir regardé les vidéo puis s’être extasié des premiers retours, me voilà enfin dans Gravity VR. Ici pas de George Clooney, juste nous dans notre combinaison à essayer de survivre face à des énigmes. Les premières impressions sont bonnes, le titre est très beau malgré un casque qui vieillit et les commandes se prennent assez vite en main. Le son donne également une immersion supérieure. C’est une très belle découverte lors de la première heure de jeu, mais on se rend vite compte que c’est une simple vitrine technique et non pas un vrai jeu de survie. Malgré notre oxygène limité, des bouteilles sont disposées beaucoup trop souvent pour qu’il y ait du challenge à ce niveau. Les énigmes sont sans réelles recherches, on avance dans le jeu sans aucune difficulté. On aurait préféré un mode “hardcore” avec peu d’oxygène et un mode “facile” qui fait table rase sur cet élément de survie trop mal exploité et pourtant implémenté. Au final c’est une très bonne expérience VR, peu coûteuse mais qui n’amène pas de réels éléments de gameplay.

104780-002

EVE Gunjack

Sorti d’abord sur le Gear VR, le titre a été adapté pour être utilisé sur l’Oculus Rift. On ressent d’ailleurs clairement le système de jeu sur mobile avec des choix de niveaux à la pelle où chacun d’eux nous fait gagner des étoiles pour débloquer les suivants. En jeu, encore une fois le même sentiment est perçu, pas de mouvement physique, notre personnage se retrouve assis sur une tourelle et défend un immense vaisseau se faisant attaquer. Les touches de la manette sont utilisées pour les tirs et les armes spéciales, la visée se fait complètement à l’aide de notre regard. Malheureusement le titre amène peu d’immersion et l’effet de profondeur est à peine perceptible. Mais il trouvera sans problème preneur pour ceux qui font gentiment leur entrée dans le monde de la réalité virtuelle et qui ne veulent pas se faire trop secouer. C’est en effet un gros problème, les débutants en VR supportent assez mal les mouvements dont ils ne sont pas responsables. Ici pas de mouvement physique, juste celui de votre tête pour abattre les ennemis. De quoi s’immerger dans l’espace avant de se lancer dans EVE Valkyrie et sentir son cœur se retourner.

eve-gunjack-oculus-rift2

Oculus Cinéma

Dernier petit retour sur la bibliothèque de films de l’Oculus avec des petites démos techniques bien sympathiques ainsi que sur le lecteur vidéo plutôt attractif. Différents lecteurs en ligne sont disponibles en 2D ou à 360°, et si le cœur vous en dit, vous pouvez ajouter vous même n’importe quelle vidéo pour la regarder. Une fois votre choix établi, le programme vous propose différents endroits pour visionner les vidéo : une projection sur la lune, dans un cinéma ou encore dans une forêt en vous mettant à la taille d’une fourmis. Le cas du cinéma est assez bluffant et réaliste, votre vidéo tourne devant vous sur un immense écran, vous pouvez choisir d’être au fond de la salle ou plutôt en avant. Toute la pièce s’éclaire suivant l’intensité de la lumière durant les scènes. L’expérience est bien conçue mais l’on s’imagine vraiment mal regarder un film entier, seul, avec un casque qui nous prend toute la tête.

maxresdefault

Il est dur de donner un avis définitif sur la qualité des deux casques, notamment de l’Oculus, sans les avoir réellement essayé l’un après l’autre. En revanche on peut parler du catalogue mis en place par les deux constructeurs. Si vous pensez prendre un casque et ne plus jamais revenir à un écran standard, vous serez fortement déçus. Les jeux s’apparentent plus à des démos techniques qu’à des titres à jouer durant de longues heures comme on aurait l’habitude. A moins d’être assoiffé de nouveautés, gardez votre argent le temps que les prix dégonflent.